Bordeaux : « On va harceler les points de deal », déclare Darmanin qui annonce 140 policiers supplémentaires sur la ville

Le ministre de l’Intérieur était en visite au poste de police des Aubiers, à Bordeaux, ce jeudi pour annoncer des renforts de policiers sur la circonscription de sécurité publique de Bordeaux

RENFORTS – Le ministre de l’Intérieur était en visite au poste de police des Aubiers, à Bordeaux, ce jeudi pour annoncer des renforts de policiers sur la circonscription de sécurité publique de Bordeaux

D’ici le printemps prochain, 140 policiers supplémentaires seront en poste à Bordeaux. Le ministre de l’Intérieur a choisi de se rendre au poste de police des Aubiers, quartier bordelais endeuillé par la mort d’un jeune de 16 ans tué à l’arme automatique le 2 janvier 2021, pour détailler son annonce, au journal Sud-Ouest mercredi. « De mémoire d’archives de la police nationale, 140 policiers annoncés par le ministre de l’Intérieur dans une grande ville de France comme Bordeaux, cela n’existe pas », souligne  Gérald Darmanin.

« Il manquait des policiers sur la circonscription de sécurité publique de Bordeaux : 70 vont arriver cette année et 70 avant le mois d’avril de l’année prochaine, développe Gérald Darmanin. Comme il y a une vingtaine de départs à la retraite ou de mobilité, ce sera 120 policiers en net en plus ». Ils seront mobilisés sur le terrain, pour la sécurité publique

Du bleu dans la rue

Le maire écologiste Pierre Hurmic se réjouit de cette annonce. « Cela fait plusieurs mois que je demande le renforcement des effectifs à Bordeaux, la délinquance y a augmenté de façon constante depuis 2015. Et quand j’ai reçu le premier ministre Jean Castex le 19 février, c’est un des points sur lequel j’ai insisté ». Il espère « du bleu dans la rue », notamment dans les quartiers les plus concernés (Bordeaux Nord, la Bastide, Saint-Michel, la Gare).

On espère que nos nouveaux collègues renforceront de manière efficiente les services en souffrance suite à une réforme des structures passée en force sans effectifs, au mois de janvier », réagit auprès de 20 Minutes Bruno Vincendon, secrétaire zonal adjoint du syndicat alternative police.

Priorité à la lutte contre le trafic de drogue

Si l’Etat augmente autant les effectifs c’est en réaction a une situation particulière jugée inquiétante. « Il y a trois fois plus d’atteintes aux biens que sur le territoire national et deux fois plus d’atteintes aux personnes, il faut prendre cela en considération, dans une ville qui n’y était pas forcément très habituée », pointe le ministre.

« Des points de deals sont inquiétants dans le département et singulièrement dans l’agglomération bordelaise, estime Gérald Darmanin. C’est le travail principal dont je charge les policiers parce que ces trafics font naître beaucoup de délinquances : des cambriolages pour payer sa dose, des agressions, des accidents de la route, des règlements de comptes, des rixes etc. Cette police de proximité va harceler les points de deal. »

De son côté le maire tient à pointer que « les efforts ne sont pas unilatéraux », rappelant que 30 nouveaux postes de policiers municipaux sont en cours de création, et qu’un diagnostic local de sécurité va commencer dans les prochains jours.

Il souligne aussi les efforts de prévention et de médiation, déployée notamment dans les écoles.

SociétéDarmanin veut renforcer la sécurité autour des lieux de culte avant des fêtes religieuses

Faits diversLyon : Après des violences urbaines à répétition, la police, pointée du doigt, reçoit du renfort

E.Provenzano / 20 Minutes